Alors que le Gartner invite les multinationales à gérer leurs services informatiques comme les géants du web pour gagner en agilité et en rapidité, les PME et PMI semblent plutôt avoir intérêt à penser aux ERP pour se consolider et améliorer leurs capacités organisationnelles.
 

Se structurer pour conserver son dynamisme

PME et PMI mettent souvent en avant leur rapidité et leur flexibilité pour se différencier des Grands Groupes. En perpétuelle évolution, sinon croissance, elles s’appuient malgré tout sur des processus impliquants et parfois lourds pour tirer l’ensemble de l’organisation en avant.
Ainsi, la souplesse d’une entreprise réside dans sa capacité à interconnecter et coordonner ses services de façon pérenne, mais aussi dans l’optimisation de la circulation de l’information entre ces services. Cela devient malheureusement problématique lorsque l’entreprise grandit et accélère, alors qu’il est essentiel de préserver ces capacités.
 
C’est alors qu’intervient l’ERP. Logiciel de gestion regroupant de nombreuses fonctionnalités (planification, suivi de production, gestion des stocks et de la maintenance, comptabilité, gestion de la relation client et des points de vente…), l’ERP se pose comme la colonne vertébrale du système d’information de l’entreprise. Les différents services vont pouvoir se coordonner et travailler conjointement autour du logiciel grâce à sa gestion mutualisée et en temps réel des multiples ressources et base de données de l’entreprise.
 

Un intérêt stratégique

Loin des histoires poussiéreuses d’implémentations qui tournent au drame et des a priori concernant la rigidité, la lenteur du déploiement ou même le prix de ce dernier, les ERP ont été améliorés et optimisés pour être mis en place en PME-PMI. 
Grâce aux éditeurs qui adaptent les logiciels en fonction des besoins de l’entreprise, grâce au succès, à la propagation et à la simplicité d’utilisation et de personnalisation des solutions open source (particulièrement face aux logiciels propriétaires), les ERP ont véritablement évolués vers les petites organisation, en se dimensionnant à leur échelle, en apprenant et comprenant leurs problématiques de compétitivité et de réactivité et en y répondant grâce à des outils sur mesure. De plus, il est aujourd’hui possible d’utiliser les ERP en SaaS, c’est à dire via un site web sans nécessité de le déployer en interne. Ce modèle rencontre un grand succès auprès des petites structures qui réalisent ainsi de grandes économies.
 
L’ERP permet ainsi de se doter d’une vision d’ensemble de l’entreprise, grâce à son omniprésence et son suivi de l’activité globale en temps réel. Ce monitorage précis a certes un grand intérêt stratégique, mais permet surtout de réagir très rapidement aux variations du marché ou de l’environnement de l’entreprise, notamment grâce à la mise en avant d’indicateurs de performance et autres tableaux de bord.
 

L’outil de gestion qui s’est imposé

En définitive, l’ERP se présente aujourd’hui comme l’outil de gestion de l’entreprise par excellence. Le logiciel permet une véritable maîtrise de l’information, autant pour l’analyse que pour son traitement partagé, et assure ainsi un rôle clé dans l’organisationnel.
De plus, les ERP peuvent évoluer au même rythme que l’entreprise et ses préoccupations : constitués de briques logicielles qui sont autant de modules de gestion, de CRM ou de comptabilité, ils s’adaptent le plus précisément possible pour répondre aux besoins.
Ainsi, il s’agit bien d’une solution modulable, évolutive et collaborative qui s’attache à fournir à tout instant une vision complète de son activité. Dès lors, toute l’entreprise devient plus flexible, plus réactive et ainsi toujours plus compétitive.
 
Retrouvez les sources de l’article via Journal du Net et Le Monde Informatique

Parlez-nous de vos défis et de vos ambitions.

Et voyons ensemble comment nous pouvons vous aider à les concrétiser.

Contactez un de nos ingénieurs