Force est de constater que les ventes du journal papier sont en baisse et qu’en même temps, le marché de la publicité sur le web est à saturation. L’enjeu est de taille pour Le Soir qui doit réinventer son offre quotidienne pour satisfaire aux nouvelles formes de consommation de l’information.

L’objectif est de transformer une rédaction multi-plateformes (web et print) en une rédaction digitale de terrain, ou l’ensemble des acteurs travaillent ensemble pour plusieurs supports de publication.

Philippe Laloux explique «  Nous savions que nous aurions du mal à faire payer ce qui était gratuit sur le web. Nous nous sommes dont dits que nous devrions plutôt essayer d’enrichir l‘offre payante. »

Après l’offre d’abonnement en ligne classique, Le Soir a lancé une nouvelle édition numérique de 17h. Selon Philippe Laloux «  Il fallait aligner dans cette nouvelle édition les avantages « perçus » du papier : plus d’analyse, la hiérarchisation mais aussi l’arrêt du flux. Le 17h est une édition unique. Il n’est pas réactualisé »

L’organisation au sein du journal est en « reverse publishing » comme sur le modèle de la Google Newsroom. Les informations sont collectées, assemblées et packagées en fonction des différents supports de publication (le site web, l’édition quotidien numérique ou le quotidien papier).

Le Soir utilise un nouveau logiciel de rédaction, Newsgate, et ont également une nouvelle plateforme de publication digitaledpi24/7 développée par Audaxis, qui, intégrée avec ce système rédactionnel, permet de publier pour les supports digitaux à partir des mêmes outils que pour les éditions papier.

Retrouvez l’intégralité de l’article « La Google Newsroom du journal Le Soir, mode d’emploi » de Benoît Raphaël

Parlez-nous de vos défis et de vos ambitions.

Et voyons ensemble comment nous pouvons vous aider à les concrétiser.

Contactez un de nos ingénieurs