Au début de l’année, le CXP lançait une étude de satisfaction ERP auprès des entreprises françaises. L’enquête portait sur l’utilisation des logiciels ERP et les services liés, tels l’intégration, la maintenance ou encore la formation. Parmi les 324 répondants figurent des entreprises de toutes tailles et tous secteurs d’activités, avec une représentation légèrement supérieure des entreprises de moins de 100 salariés (38%) de l’industrie (36%) et des services (25%). 

L’étude s’est notamment intéressée :

  • Au système ERP en place :

Plus d’un ERP sur deux est âgé de 5 à 10 ans et près d’un tiers sont installés depuis plus de 10 ans. Seules 16 % des installations datent de moins de deux ans. Malgré une moyenne d’âge élevée, ces chiffres attestent de la satisfaction des entreprises et s’expliquent aussi par les investissements de personnalisation ou d’intégration de modules.

Le logiciel ERP reste quant à lui hébergé dans l’entreprise dans plus de trois quarts des cas (77 %). Les 23% restant sont soit des systèmes externalisés sur des serveurs distants en mode cloud/SaaS, soit en hébergement dédié. D’un point de vue fonctionnel, les entreprises ont déployé 5 modules en moyenne. Les deux modules les plus déployés sont la comptabilité et les achats, dans 73 % des cas chacun. Suivent la gestion commerciale (67 %), la gestion financière (51 %) et la gestion de production (43 %). Ajoutons que le déploiement de la moitié des projets s’est fait sous une année, mais qu’un projet sur cinq a nécessité plus de deux ans.

 

  • Au degré de satisfaction :

Sur une échelle de 0 à 10, la fiabilité du progiciel ERP arrive en tête avec 7/10, talonnée par la richesse fonctionnelle, qui décroche 6,86/10. En revanche, la possibilité d’utiliser le progiciel en mobilité est plutôt mal notée, avec presque 5/10. De fait, l’ergonomie recueille des notes assez moyennes, mais 71 % des entreprises déclarent qu’elles reprendraient le même éditeur pour un nouveau projet ERP.

 

  • Aux bénéfices enregistrés sur l’ERP :

Concernant les bénéfices enregistrés, le point le plus souvent cité est l’amélioration de la productivité des salariés, mise en avant par 70 % des répondants. S’en suivent la confiance dans le fournisseur et l’amélioration de la collaboration interne (avec 68 % chacun), puis la rationalisation des dépenses de l’entreprise (60%).
La contribution du logiciel aux performances de l’entreprise est ainsi estimée comme étant très forte ou forte dans plus de la moitié des cas.

 

  • A l’avenir de l’ERP

Près de 60 % des répondants déclarent avoir des projets d’évolution plus ou moins certains dans l’année. Il s’agit principalement d’évolutions du logiciel ERP et/ou d’une nouvelle version. Les projets de BI, de mobilité, de mise en place d’outils de collaboration, de simulation et de planification ne sont mentionnés que dans 20 à 25 % des cas. S’agissant de la mobilité, les principaux besoins correspondent à ceux des collaborateurs en déplacement et à ceux des managers.

 

En conclusion, les résultats de cette enquête ERP attestent d’un parc logiciel ancien mais satisfaisant, d’un périmètre fonctionnel assez classique, de solutions ERP SaaS/cloud qui, malgré leurs avantages, restent en retrait, et une relation de confiance avec l’éditeur et/ou l’intégrateur ERP. Les principaux bénéfices d’une installation ERP restent bien l’amélioration de la productivité, de la performance et de la collaboration, telle qu’on peut l’attendre de ces outils.

 

Sources :

http://www.erp-infos.com/info_article/m/2273/premiers-resultats-de-lenquete-cxp-sur-les-erp.html

http://www.cxp.fr/content/news/erp-une-enquete-cxp-met-en-lumiere-le-niveau-de-satisfaction-des-utilisateurs-derp
 

Parlez-nous de vos défis et de vos ambitions.

Et voyons ensemble comment nous pouvons vous aider à les concrétiser.

Contactez un de nos ingénieurs